Il existe un verbe en occitan qui signifie littéralement « automner »… J’aime beaucoup ce mot… Je l’aime encore plus en sachant qu’il signifier notamment « fleurir à nouveau, fleurir une seconde fois »… Une floraison intime à laquelle cette saison nous invite, une germination intérieure, un retour à son noyau Essentiel, dépouillé de toute distraction ou faux semblant. En ce début d’automne, pourquoi ne pas écouter son corps, entrer dans ses espaces intérieur de manière douce et profonde ? Voici quelques suggestions pour plonger avec délice dans cette saison dorée…

Prendre le temps… Laisser germer… Le temps de respecter son rythme, de déployer une écoute intérieure de qualité. L’automne signe l’entrée dans une vie intérieure riche et fertile. Et, non, l’automne n’est pas une saison « morte », mais, au contraire, d’une vitalité incroyable ! C’est maintenant que l’on préparer le jardin pour le printemps prochain, c’est maintenant que l’on taille, que l’on plante, que l’on récolte les graines à semer… Sentez-vous à quel point ce temps est abondant et vivant, indispensable dans nos vie ?

Fort de cette seconde moisson (la première étant estivale), le corps se prépare à se régénérer, faire le bilan des saisons passées, récolter, trier, amender le sol, semer. Préparer le sol, la vie intérieure, dense et éminemment créative et luxuriante, pour que le jardin à venir soit l’éden dont vous rêvez…

 

1 – Ra.len.tir…

Cela semble évident, à l’automne, la nature semble « ralentir », ou, plus justement, prendre un rythme différent, plus langoureux, plus souterrain. Et vous ?

Rappelez-vous… Chaque mois, chacune d’entre nous vit les 4 saisons sous la forme de son cycle menstruel, sa Lunaison Intérieure. L’Automne survient après l’ovulation et avant la période des Lunes (règles) : un temps de transitions après l’énergie estivale de l’ovulation et avant l’hiver au sang fertile… A ce moment-là, votre corps ralentit, littéralement. Et bien, au mois de septembre, c’est la même chose…

Prenez le temps, essentiel, de vous reconnecter aux rythmes naturels : inspirez-vous lors d’une balade méditative en forêt… Marchez, respirez au ralenti. Respecter ce rythme naturel en vous (et ceci, peu importe le quotidien dans lequel vous vivez…) est fondamental pour préparer une année à venir qui soit fertile, centrée, ancrée et respectueuse de vos désirs ! La Terre de ses rêves ne se prépare pas en été… Alors, ralentissez, laissez à votre corps le temps d’intégrer, ingérer, trier toutes les expériences accumulées sur l’année passée. Prenez soin de vos terreaux intérieurs, une Terre qui ne se repose pas et à qui l’on ne donne rien… ne peut rien donner en retour…

Voici une proposition pour vous accompagner, à pratiquer en pleine nature de préférence. Et, toujours, en respirant de la manière la plus ample et profonde possible, comme une caresse intérieure

 

 

2 – S’ennuyer

Dans la continuité du ralentissement fertile de l’automne, ne fuyez pas les moments d’ennui, et vous en serez récompensée !

Enfant comme adulte, sachez que les moments « d’ennui » sont des moments de créativité intense et de véritables bouffées d’oxygène pour votre cerveau, votre mental et votre corps ! C’est précisément dans ces temps-là, hors de toute préoccupation quotidienne, hors de toute action, même anodine, que votre Essence peut se concentrer sur… elle-même ! En effet, combien de temps par jour passez-vous à penser à ce qui est réellement important pour vous, vos désirs, vos projets, avec authenticité et dévotion…?

Les moments d’ennui apparents, de rien, de « flemmardise » sont un terrain privilégiés à l’inspiration, la créativité, l’imagination… Et, n’oubliez pas : l’imagination, c’est la manière dont votre Essence s’adresse à vous…

 

3 – Prendre le temps de rien

AU-delà de « s’ennuyer », s’octroyer volontairement, en conscience et bienveillance des temps pour ne strictement et absolument rien faire (j’insiste…), c’est laisser à votre corps l’occasion de faire ce qui est important pour lui… Il peut alors réellement se consacrer à se régénération, son repos, sa guérison… Ne « rien » faire, c’est en réalité faire l’essentiel…

Pour cela, voici une petit guide du temps de rien !

 

4 – Rêver

Et rêver, cela se fait en grand !

Prenez un temps, au calme, et de préférence dans la nature. Imaginez votre vie idéale. Pas du point de vue de l’égo, ais de votre Essence, de votre ventre, votre coeur… Prenez le temps de visualiser votre vie idéale, la plus haute (au sens la plus proche de votre Essence) et authentique version de vous-même. N’ayez pas peur, ne vous censurez pas, ne vous jugez pas… Laissez venir, et notez, dessinez, collez… Bref, matérialisez cet idéal, ce paradis sur Terre qui est le vôtre au plus profond de vous… OUI, vous en êtes dignes ! OUI, c’est possible !

Chaque pensée est co-créative de votre réalité, alors, nourrissez vos rêves en les visualisant ! Visualisez ce que vous voulez, et non pas ce dont vous ne voulez plus… C’est capital et les récoltes sont souvent surprenantes !

 

5 – S’Enchanter

L’Automne, dans le cycle menstruel féminin, c’est la saison de l’Enchanteresse… Vous savez, celle qui d’un seul mouvement de hanche parvient à séduire l’Univers tout entier ? Celle qui assume sa puissance créative, vitale, sensuelle, celle qui Ose être qui elle est. Celle qui rayonne sa beauté, sa sensualité, sa puissance…

C’est aussi cela, l’automne… C’est chaloupant, ondulant, rayonnant de mille couleurs chaudes, c’est enivrant, abondant. C’est la Femme qui gagne en maturité et fais fi du regard des autres.

Alors, incarnez votre Enchanteresse dans la douceur de l’automne ! Nourrissez votre Chakra Sacré, vibrez le Orange, prenez soin de votre Bassin et, surtout, écoutez-le !

Voici un voyage pour vous y aider…

 

6 – S’offrir des plaisirs !

Chaque saison à ses plaisirs… et la plaisir, générant ocytocine et dopamine dans tous le corps, est un carburant essentiel qui entretient un cercle vertueux d’amour de Soi !

Alors, ne vous en privez pas, sous prétexte que « c’est la rentréeé, ou encore que « les jours raccourcissent et le temps se rafraîchit »… Chaque année, des milliers de personnes ont l’air surprise, comme si cela était inédit ou « triste »… Les paysages dorés et rougeoyants sont-ils ternes ? La douce chaleur de l’automne n’est-elle pas délicieuse ?

Alors, pensez Plaisir ! Quels sont vos plaisirs d’automne ? Prendre un bon bain chaud, se balader en forêt, allumer un bon feu, boire un bon thé sous un plaid tout doux…? Listez tous vos plaisirs, et, surtout, vivez-les, répétez-les ! Au moins une fois par jour !

 

7 -En d’autres termes :  RÉCOLTER – TRIER – AMENDER – SEMER

Tout ce que je viens de vous partager jusqu’à présent peut se résumer différemment, sous la forme de 4 mots reprenant l’esprit de l’automne et du jardinier. Vous êtes les jardiniers de vos vies, et ce qui se joue ne automne est déterminant pour la suite, pour les bourgeons à venir, les récoltes et brassées de fleurs et de fruits qui viendront des mois plus tard…

Cela peut aussi se vivre sous la forme d’un délicieux et charnel rituel du Féminin que je vous proposerai tout bientôt…

  • Récolter

Oui, l’automne est un temps de récolte ! Récolte de tout ce que vous aviez semé et que vous avez pu récolter durant les mois précédents dans votre vie, et récolte des fruits actuels, les fruits de vos fruits, les deuxièmes floraisons ! Récolte également des graines que vous souhaitez planter pour la saison à venir !

Soyez dans la gratitude de cette abondance ! Prenez le temps de l’honorer, vous honorer, remercier votre corps, et accueillir le temps du bilan.

 

  • Trier

Parmi cette abondance et cette deuxième récolte, prenez un temps pour trier l’essentiel du moins essentiel, mais toujours dans la gratitude et la légèreté ! Remerciez chaque expérience vécue, distillez ses enseignements, faites le point sur les expériences ayant été le plus riche, celles que vous voulez renouveler… Prenez le temps, surtout… Allez en profondeur, en douceur… La qualité des mois à vivre est en partie déterminée par cela…

Sélectionnez vos plus belles aventures des mois passés, vos aventures rêvées… Et constituez votre « granothèque » intérieure, variété et qualité extra !

 

  • Amender et Aérer

Une fois cette sélection effectué, prenez soin de votre sol… En automne, le jardinier va aérer le sol et l’amender (le nourrir)… Dans votre vie, quelles bases méritent un nettoyage, plus d’espace, plus d’air, plus de soin ou d’attention, de la joie, de l’amour ? Quelle est la qualité de votre ancrage ? Qu’est-ce qui doit être éliminé, assaini ? Comment nourrir vos projets, votre corps, cotre cœur ? Soyez concret, quotidien, simple et pragmatique.

Posez-vous ces questions, essentielles, avec honnêteté et bienveillance. Et agissez en conséquence, par des actions concrètes et incarnées !

Besoin de magnésium, de repos, de soleil, de lectures, d’un nouveau vêtement qui vous représente vraiment, d’un cours de danse, de dessin, de fruits,… Listez absolument tout, et passez à l’action, avec douceur, lenteur et profondeur.

Et, ensuite, laisser la Terre se reposer en vous, se régénérer, se préparer. Laissez-vous faire… Laissez votre Essence vous agir.

 

  • Semer

Ensuite, semer vos rêves : visualisez-les, mettez en ouvre les premières étapes nécessaires pour les atteindre, mûrissez-les, choyez-les…

Laisser à vos graines le temps de se gorger du nectar de la terre, de votre corps, de se préparer à germer ensuite, en vous concentrant sur l’essentiel, et uniquement l’essentiel…

 

 

C’est donc une saison de « douceur active, ondulante et profonde » que l’automne… Je vous souhaite de merveilleux moments, au creux de votre Essence, dans le soin de vos corps et de vos cœur.

Votre Soi se prépare, votre Essence se focalise sur son noyau, ses graines, se dépouille du superflu et gorge l’essentiel de nectar de vie, au coeur de vos corps, pour préparer les saisons suivantes…